02/01/2007

: Dimanche 17/06/2007 - DECOUVERTE DE L’AVOUERIE (ANTHISNES) + PROMENADE PEDESTRE

avouerie anthisnesDescription : la promenade pédestre nous fera passer successivement par : Promenade pédestre : La boucle du vinâve : château de l’Avouerie – Hody - Sources et Ruisseaux du sart et de Nabiéfontaine - Fermes du Sart.
- Hestreux - Villers-aux-Tours - Bois d’Esneux - Source et ruisseau de la Pisserotte - Targnon - Bois d’Anthisnes - Abbaye saint Laurent et Ferme d’omalius.

Regroupement :  12 h 00, château de l’Avouerie (Anthisnes). Après-midi : 13 h 45, voir ci-dessus

 

 

 

Déroulement :

-          12 heures - Découverte du château de l’Avouerie d’Anthisnes,
du Musée de la bière et du peket - ouvert de 12 à 18h 00

(*) (Durée de la visite : +/- 30 à 40 minutes = 4 € / pers. avec une cervoise à 2 €
et une brochure).

-          Pique nique à emporter avec vous ;

-          13 h 45 (Promenade pédestre) : venez découvrir à côté de la vallée de l’Ourthe la commune d’Anthisnes, les villages de Hody et Villers aux Tours ainsi que leurs bois et ruisseaux et dans la commune d’Esneux, son bois et son ruisseau.   Vous aurez des panoramas et des points de vue exceptionnels de la région.   Venez vous promener et respirer le plein air sur un parcours varié et vallonné dans le Condroz et le réseau tarpan (www.ourthe-amblève.be et www.tarpan.be).

Guide :  Bernard Valkenborg

P.A.F : 3,50 Euros par personne pour la seule  balade. Ce coût ne comprend pas ni le prix d’entrée au musée de l’Avouerie, ni vos repas et boissons. anthisnes pisserotte

Itinéraire : en voiture de de Liège : Prenez la N 680 (route du Condroz) en direction du Sart-Tilman, de Boncelles et de Plainevaux. Au carrefour de Plainevaux, prenez à gauche en direction de Hout Si Plou et d’'Ouffet - Limont - Hody - Anthisnes'. OU
 Prenez la N 617 (quai de Rome) en direction du Standard de Liège, tournez à droite pour prendre le pont d’Ougrée et la N 63 (Chaussée du Sart-Tilman) en direction de Boncelles puis idem ci-dessus, OU prenez l’autoroute E 25 en direction de Tilff sortie 41 puis suivez la route vers Esneux - Poulseur. A Poulseur, tournez à droite en direction d’Anthisnes.

Recommandation : Des chaussures de marche et / ou des bottes sont conseillées, surtout par temps de pluie.
Drink : A l’Avouerie d’Anthisnes.

Renseignements : Groupe Découvertes - Philippe SLOOTMANS - 04/252.92.41 (les vendredi et samedi de 19h à 20h30 et le dimanche de 10h à 12h)

11:02 Écrit par Philippe SLOOTMANS dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Anthisnes: regards sur une entité! A nos lecteurs avoués,

L'Avouerie d'Anthisnes doit son appellation moyenâgeuse aux seigneureries ecclésiastiques dont jadis le Voué ou Haut Voué, un laïc, devait assurer la défense, rendre la justice et percevoir les dîmes.

Nous pûmes un bref instant nous replonger dans l'atmosphère vénustée d'un château médiéval avec ses armoiries idoines, son bâti rénové, son donjon, sa brassine...Et qui recèle un musée de la bière et du péket.
D'instinct nous passâmes de la théorie à la pratique en savourant une délicieuse cervoise lors du pique-nique-préambule à une promenade qui devait se terminer à une heure si vespérale!

Pendant que s'étirent les dernières langueurs printanières que viennent titiller les premières réminissences estivales, Dame Nature nous convie à son banquet.

Nous voyageâmes dans un paysager onirique aussi riche en métamorphoses qu'aucune expression artistique ne laisserait indifférent.

Tantôt, c'est un véritable puzzle bigarré à prédominance verte de champs ondulés, échevelés, à géométrie variable, flanqués de chemins champêtres, de bocages, qu'un horizon évanescent vient surdimentionné; chevauché par des haies hardies et ou se glissent dans ses replis tels des éperons végétaux une noria sylvestre dont le toupet se profile sur l'immensité bleu-océane où se baignent des fantômes dégingandés.

Tantôt, c'est une mer de hautes herbacées jaunes vertes aux épis torsadés qui s'emballe en vagues affolées sous le souffle courroucé de la Terre et dont d'altières futaies en rejettent l'écume.

Tanôt, le fond des bois est tavelé d'un faisceau condensé de lumière. Celle-là même qui fait miroiter de reflets changeants son couvert végétal comme pour lui demander pardon d'avoir violer son intimité.

Tantôt, c'est à la main de l'homme que nous devons notre vision extasique: maisons d'un hameau couchés en rafale sur un versant, propriétés cossues, villages jalonnés de venelles que vient défier un amour de clocher, belvédère vigile de la félicité du regard.

Il faut plus que des mots pour jouir de la transcendance de la nature.

Venez voyager avec nous dans son jardin...Le temps d'une découverte.

Votre très Haut Voué,

Daniel Vossen.

Écrit par : vossen | 19/06/2007

La ballade d'Anthisnes Je n'ai pas assisté aux visites du matin. Chouette ballade pour découvrir le Condroz, très variée en paysages et en reliefs: profondeurs bucoliques et plateaux avec vues panoramiques surprenantes. Le beau temps fut heureusement de la partie. Seul bémol: parcours un peu long et guide un peu exigeant.

Écrit par : Marc HANSEN | 29/06/2007

Visite de l'Avouerie + balade pédestre à Anthisnes En feuilletant les pages d'un fascicule touristique, nous remarquons une
balade organisée dans la région d'Anthisne par un groupe que nous ne
connaissons pas.

Au jour et à l'heure dites nous nous rendons au point de rendez-vous, nous
remarquons un petit groupe de personne, nous nous dirigeons vers eux. L
accueil est chaleureux, c'est important de se sentir accueilli. Après une
petite visite de l'Avouerie, quelques explications et une bonne bière de l
endroit nous prenons la route.. Le temps est un peu orageux, le groupe s
étire sur la route, première difficulté un petit sentier, il faut bien
regarder où on met les pieds. On s'arrête devant un monument dédié aux
exactions des nazis, j'ai une pensée pour ces victimes de ces barbares, en
regardant les dates ont voit que certains ont été fauchés dans leur tendre
jeunesse. On entre dans les bois, hors des sentiers battus j'apprécie le
calme.. les discussions vont bon train entre les participants.. Nous
arrivons à un carrefour munis de bancs. A l'unanimité des participants il
est décidé de faire une petite pause, pour Christiane et moi elle est la
bienvenue, on en profite pour boire un p'tit coup de café l'habitude des
marches nous a appris à toujours nous munir d'un p'tit remontant..

Bientôt les choses sérieuses vont commencer, le relief devient plus mordant
!

Nous voilà face à une côte ma foi bien pentue, moi je me dis qu'après une
côte vient toujours une descente, ça aide croyez-moi. Après celle-là
viendra une autre, nous ne sommes pas en montagne, mais ça y ressemble tant
que c'est peut-être mieux.. Comme dit la chanson.

A force de marcher on avance, on avance et nous voilà déjà presqu'arrivé, un
p'tit passage à proximité d'un champs d'aviation (modélismes) et oui c'est
pas Bierset, c'est fou ce que certains peuvent faire avec ces petites
machines volantes, quelle dextérité.

Et nous voilà bientôt rentré, j'ai soif, je sens l'écurie, le goût de la
cervoise a attisé mes papilles, je presse le pas et entraîne Christiane à
rentré au plus vite pour je l'avoue, forcément à l'Avouerie me "jeter" sur
le garçon et lui réclamer ce que je ressens comme ma digne récompense.
Assurément à l'occasion (en passant) je ne manquerai pas de venir acheter
quelques bouteilles de ce nectar.

C'est l'occasion pour chacun de donner ses impressions sur la balade.

Voici les nôtres: Nous ne pouvons que remercier notre guide pour le choix de sa
balade, tout y était, changement de décor, de rythme.. convivialité. Nous avons
passé une très belle après-midi, on y reviendra plus tard.

Écrit par : Mairlot André | 04/07/2007

Les commentaires sont fermés.