11/01/2006

02/04/2006 - SUR LES PAS DE TCHANTCHES

Ce célèbre chroniqueur liégeois du journal Vlan "Marcatchou" nous fera découvrir un itinéraire qui débutera de la Cour des Mineurs, berceau des vrais liégeois (disait-on), à la fontaine de la Tradition, de la statue de Harasse au rivage Marcatchou, du pont Saint-Nicolas à Roture : nous suivrons l'irrésistible ascension d'un mythe.

Comment Tchantchès, qui jouait les utilités au théâtre de marionnettes, est-il devenu le porte-parole de la Cité Ardente et un des symboles de la Wallonie ? Qui était Poûrichinéle ? Mais où est passée Tatène ? En savoir plus sur les origines équivoques de Nanèsse ...

Le tout sera fort coloré grâce au franc-parler, peut-être propre au quartier d'origine (Outremeuse), de Jean­-Denys Boussart.

 

Regroupement :  14 h 00, au pied de la Fontaine Saint-Jean-Baptiste, en Hors-Château (Liège)

Drink :  Qui mieux que notre guide pourra nous indiquer le meilleur endroit !

Guide :  Jean-Denys BOUSSART, Mayeur de Saint-Pholien-des-Prés (Outremeuse - Liège)

P.A.F : - 4,5€ par personne pour la participation à la balade

 

Recommandations : Chaussures adaptées aux conditions du jour.

 

Renseignements : Groupe Découvertes - Philippe SLOOTMANS
04/252.92.41 (les vendredi et samedi de 19h à 20h30 et le dimanche de 10h à 12h)

11:02 Écrit par Philippe SLOOTMANS | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Les dimanches de Marie A l'ombre de la fontaine surmontée d'une statue de Jean-Baptiste, due au talent de Jean Del Cour, Jean-Denis Bousard nous retrace l'histoire des marionnettes Liègeoises : Porchinel, Conti, les marionnettes à tringles etc... pour en arriver à notre héros populaire : Tchantchès (François en Wallon)fidèle compagnon de Roland, confident de Charlemagne. Nous rejoignons la Place du Marché pour admirer la fontaine de la tradition ornée de trois bas-reliefs en fonte.Ceux-ci évoquent Tchantchès, les vieux métiers et les cramignons. Tout en nous dirigeant vers le Pont des Arches, Jean-Denis Bousard nous régale de succulentes anecdotes.Au bout du quai de Gaulle il nous commente
les monuments en pierre de taille. On y retrouve les symboles de notre héros; le pecket, le hareng etc... Un peu plus loin il évoque la mémoire de Marcatchou. Nous entrevoyons au long des histoires de Jean-Denis Bousard la vie populaire de D'jus d'la. En roture, nous revivons l'ambiance de la cage aux Lions (sobriquet donné aux farouches habitants de cet endroit). Des grilles furent posées suite au décès d'enfants écrasés par le tram. Nous terminons la balade au pied de la statue à la gloire de notre mascotte. Oeuvre de Joseph Zomers, montrant la Wallonie sous les traits d'une hiercheuse, qui brandit Tchantchès tel le flambeau de la liberté.

Écrit par : Marie | 14/04/2006

Erratum Erratum : Jean-Denys Boussart
Poûrichinèle
Un grand merci à notre guide ,véritable gardien de notre
mémoire ancestrale.


Je suis désolée d'avoir estropié ces noms.
Marie

Écrit par : Marie | 14/04/2006

Les commentaires sont fermés.